Quels sont les secrets de l'authentique Mojito cubain ?

Mis à jour : août 16


Vous cherchez une recette de Mojito 100% cubaine pour les amis qui viennent ce soir ?


Rendez-vous directement en bas de l'article ; ingrédients, dosage, préparation …. on vous dit tout.


Le Mojito, c'est la boisson préférée des Français (si si, on a regardé, 32% le disent selon un sondage 2020) et c'est aussi la boisson… que les barmen aiment détester.

Cocktail star des soirées et des clubs, le mojito prend trop de temps à faire, il est pénible à nettoyer, et pourtant ....

On vous emmène en voyage à Cuba, là où tout commence

Pourtant, parmi les innombrables légendes qui entourent l’histoire de ce cocktail, il se dit volontiers que c’est un barman de La Havane qui, dans les années 1920, aurait apporté son expertise à une boisson déjà mixée à Cuba depuis de nombreuses années, en associant le meilleur rhum local avec du citron vert et de la menthe, ou plus exactement de la yerba buena (la bonne herbe).

À cette époque, en pleine prohibition chez le grand voisin américain, La Havane est une véritable capitale des cocktails, de la contrebande et le paradis des mafieux !

Sexy, irrésistible, la douceur pleine de promesses du Mojito s’est vite imposée dans cet univers.

Un peu plus tard, c’est grâce au fantastique coup de pouce d’Ernest Hemingway qui le consommait au bar de la Bodeguita del Medio et le fit savoir, que le cocktail allait connaître un succès planétaire.

La Bodeguita est toujours présente aujourd’hui à La Havane. Si vous prévoyez de voyager à Cuba, n’hésitez pas à vous balader dans l’adorable petite ruelle qui l’abrite. Vous pourrez vous imaginer croisant Hemingway, la tête peut être déjà pleine des pages du Vieil Homme et la mer.


Juste se balader ?


C’est vous qui voyez, mais … il faut bien le reconnaître .., « ultra-référencé » dans tous les guides, l’endroit est devenu tout de même un peu ... « ultra-touristique ».


Promenez-vous, et nous vous suggérons de préférer quelques adresses parmi celles que nous proposons en bas de cet article pour déguster un véritable Mojito dans une ambiance locale et authentique.

Pour clore sur les origines du cocktail, il se dit également parfois que l’histoire du Mojito remonte aux pirates qui, en escale à Cuba, pensaient que le mélange pouvait guérir le scorbut.

Hmm …bon, vous faites comme vous voulez, nous, nous allons retenir que la naissance du Mojito, ce sont les années 20 et leur folie.

L'important c’est que le Mojito est originaire de Cuba et, quelle que soit la vérité de son origine, les ingrédients et la façon de bien préparer un Mojito cubain traditionnel restent les mêmes depuis sa création.

Alors un vrai Mojito de Cuba... c'est quoi ?


La base du Mojito c’est : du rhum, du sucre, de l’eau gazeuse, un peu de menthe, de citron, beaucoup de love et une pointe de salsa. Ça, tout le monde (ou presque) le sait, mais qu'est-ce qui va faire de votre cocktail un vrai Mojito cubain ?

Quel sucre, quel rhum, quelle menthe ..?


Pour répondre, nous allons faire un peu de géographie puis nous irons poser la question à un barman de La Havane.


Le climat tropical et le sol fertile de Cuba permettent à la canne à sucre et à la yerba buena (équivalent de la menthe verte voire menthe poivrée en Europe) de pousser en abondance.


Comme sur la photo ci-dessus (prise au musée des Orishas de La Havane), pour un pur cocktail, vous pouvez aller jusqu'à extraire fraîchement le sirop de canne pour sucrer votre cocktail.


Délicieux, croyez nous.


Mais l’ingrédient roi du Mojito, issu lui aussi de la canne, c'est bien entendu le rhum. Et pour un cocktail réussi, il doit être choisi avec soin.

En France, on préférera souvent un rhum dont le goût n’est pas trop prononcé, comme le rhum blanc, pour laisser plus de place aux saveurs des autres ingrédients.


À Cuba, c'est plutôt un rhum ambré, le Havana Club 3 ans, qui s'est imposé dans la composition du Mojito. Comme son nom l'indique, il est vieilli durant 3 ans.

Rhum brun, rhum blanc… vous êtes perdu ? Pas de panique, on vous fait un cours de rattrapage :


  • Le rhum blanc : il est utilisé en sortie de distillerie ou vieilli de 1 mois à 1 an. Léger, il s’accorde parfaitement bien avec les cocktails, et de nombreux barmans, notamment en France, s’en servent pour réaliser les grands classiques, comme les Mojitos, car il laisse une large place pour que les autres ingrédients s'expriment.

  • Le rhum ambré : vieilli pendant 1 à 3 ans, il est moins fort que le rhum brun, mais un peu plus soutenu que le rhum blanc. C'est le choix des barmen cubains pour un Mojito plein de caractère.

  • Le rhum brun : on l’appelle aussi rhum vieux, car il est vieilli dans des fûts de chêne durant 3 années (VO) , 4 ans (VSOP) ou 6 ans (XO). Il possède un goût prononcé et parfumé, qui ne s’associe pas facilement avec n’importe quel ingrédient. Un rhum parfait en dégustation.


Pour aller plus loin nous avons interrogé Christian, barman au bar du « Kilometro Zéro », à La Havane :

"En théorie, tous les rhums peuvent être utilisés pour les cocktails, mais tous les cocktails ne s'en accommodent pas nécessairement avec le même bonheur. La saveur de chêne plus ou moins prononcée du rhum peut, en effet, rompre l'harmonie du mélange. Pour le Mojito, les rhums les plus appropriés sont le rhum blanc et le rhum ambré."
"Si vous voulez préparer un vrai Mojito cubain plein de personnalité, pour ma part, je recommande un rhum ambré, par exemple un Havana Club 3 ans. Sa saveur reste légère, subtile mais riche de nuances. Pour nous, barmen, il permet de proposer de très belles combinaisons."
"Si vous maîtrisez la préparation, je vous assure que vos Mojitos seront extrêmement savoureux"


Mais que signifie "maîtriser la préparation" ?


Si vous vous promenez à Cuba, regardez comment font les barmen des meilleurs bars. C’est un rituel très précis !

C’est que, pour faire un bon Mojito, avoir les bons ingrédients n’est pas suffisant. La préparation est aussi très importante.

Et pas seulement la préparation. Qu'ils fassent un Mojito pour un seul client ou pour un grand groupe, les Cubains combinent d’ailleurs traditionnellement tous les ingrédients dans des verres à cocktail séparés.

Il est peu probable que vous voyiez un pichet de Mojitos sur une table à Cuba car, oui, le contenant aussi compte !

Envie d'aller déguster votre prochain Mojito à La Havane ? Venez regarder nos inspirations voyage ici !

Ecraser, mixer… tout compte !

Si vous souhaitez composer votre propre cocktail, commencez par verser le sucre dans le verre. Préférez le sucre blanc au sucre ambré.

Ensuite, pressez le citron vert.

La menthe nécessite un peu d'attention. Un Mojito cubain traditionnel est fait de yerba buena. Celle-ci étant quasiment introuvable en Europe, on la remplace ici par de la menthe verte ou poivrée.

Utilisez un pilon en bois pour broyer la tige de la menthe, mais attention à ne pas écraser les feuilles. Faites-le jusqu'à ce que la tige soit molle et que le sucre soit dissous.

Notre ami Christian nous confie que

« pour faire un bon Mojito, vous devez avoir de la "yerba buena" ou, à défaut, de la menthe, mais surtout, celle-ci doit être très fraîche, afin de vous permettre de profiter de toute sa saveur. Il est important, aussi, d’utiliser un citron frais et naturel, et non un jus tout prêt. Pour la glace, personnellement, je préfère les glaçons en cubes, plutôt que la glace pilée, pour ne pas diluer le cocktail, et quant à l'herbe, je suis attentif à n’écraser que les tiges, car la feuille dégage des morceaux un peu désagréables lors de la dégustation. Pour un bon cocktail, tout compte ! »


Enfin, faut-il opter pour de la limonade ou de l’eau gazeuse dans son Mojito ?

Dans un authentique Mojito, c’est bien d’eau pétillante et non de limonade qu’il s’agit. Cela dit, il existe des variantes et certains optent pour du champagne.

À vous de voir, vous êtes maintenant un expert du Mojito !

Justement, maintenant que nous maîtrisons les bases, nous avons demandé à Christian quelles étaient les erreurs pouvant tuer le Mojito.

« La recette du Mojito est simple, mais vous avez forcément déjà pu apprécier de grandes différences entre les Mojitos. Pour moi, tout est important pour un résultat parfait. Mais si on doit regarder les erreurs les plus mortelles pour le cocktail, je parlerai de la mauvaise manipulation des ingrédients, comme écraser les feuilles de menthe, par exemple, mais aussi du choix du verre. Un verre trop étroit par exemple, modifie la saveur, car il ne permet pas aux ingrédients de bien se mélanger. »


Tout est dit, vous vous lancez ?


Après ce voyage à Cuba, on résume tout et on vous donne notre recette originale pour faire un Mojito savoureux, rafraîchissant et plein d’arômes, comme dans les meilleurs bars de La Havane :

Les éléments de base :

  • Rhum cubain 3 ans (Havana Club par exemple) ou blanc, selon votre goût.

  • Sucre en poudre blanc (pas de sucre roux ou autre cassonade ). Normalement, se fait avec du sirop de sucre de canne.

  • Glaçons en cubes.

  • Jus de citron vert pressé (pas directement incorporé en rondelles ou en quartiers de citron, car cela donne de l’amertume).

  • Un grand verre ou un Tumbler pour déguster.

  • Des amis proches et joyeux.

  • Une playlist caliente pour combiner les plaisirs (on vous met à disposition notre Puro Estilo Salsa par exemple).

Le dosage des ingrédients (par verre) :


  • 5 cl de rhum blanc cubain (6 cuillères à soupe si vous n’avez pas de dos

eur).

  • 10 cl d'eau gazeuse.

—> Autrement dit, 1/3 de rhum, 2/3 d'eau gazeuse.

  • 2 cuillères à café de sucre blanc en poudre.

  • Le jus d'un demi-citron vert.

  • 1 branches de menthe fraîche sans feuille et 1 branche avec feuilles.

  • quelques glaçons entiers.

La préparation :

  • Mettre la branche de menthe, sans feuilles, dans un grand verre.

  • Ajouter le sucre et le jus de citrons verts.

  • Piler les ingrédients pour délivrer tous les arômes de menthe sucrée.

  • Ajouter le rhum, puis compléter avec l’eau gazeuse.

Ajouter quelques glaçons puis placer la deuxième branche de menthe dans le verre.

À servir très frais, à siroter tranquillement avec une belle playlist et avec modération, bien entendu.

Quelques-unes des adresses que l'on apprécie en ce moment pour déguster un bon Mojito à La Havane.


Al Frente rue O'Reilly, dans la vielle Havane.

El Azucar sur la Plaza Vieja, dans la vieille Havane.

El Kilometro Zero sur Teniente Rey, proche du Capitolio (et vous saluerez Christian de notre part !).

Et pour vous, nous avons demandé à Christian quelques-uns des bars ou restaurants de La Havane qu'il recommande aux voyageurs :


Del Angel rue Compostela dans la vieille Havane.

Chacon rue ... Chacon dans la vieille Havane.

5esquinas rue Esquina cuarteles toujours dans la vieille Havane.


Et ses favoris à lui :


La Mimosa rue Salud (vous y trouverez plus de cubains que de touristes).

De Lirios sur Paseo de Marti (quasiment en face du Capitolio).

La Torre en el Hotel Focsa entrée sur rue 17, puis ascenseur jusqu'au 36e étage (vue magnifique).


Pour plus d'infos sur ces restos ou pour des conseils pour votre voyage à Cuba, n'hésitez pas à nous contacter !

Et vous ? Quelle est votre meilleure adresse pour un Mojito cubain ?

17 vues

©2020 par Explorez Cuba et la Salsa. 231 rue Saint Honoré, 75001 Paris Email :